Green Lotus Meets With the Minister of Environmental Conservation and Forestry

4th of March, Nay Pyi Taw

Green Lotus Chairman Mr Brûlé met the Minister U Win Tun last week with a representative from FREDA (environmental NGO in Myanmar), U Sit Bo, to present Green Lotus’ activities, and define an area of cooperation.

Meeting at Nya Pyi Daw on 4th of March 2014
Meeting at Nay Pyi Taw on 4th of March 2014

During the 90-minutes meeting, the Minister has strongly expressed his will to promote sustainable development, especially in three priorities areas for the Ministry: green growth, climate change mitigation and adaptation, and waste management.

Therefore, the Minister stated that Green Lotus action was in «perfect integrity with the line of the Ministry». He added that he wishes he could work with French environmental entreprises, especially those in wood industries, known for their competence in this sector.

Several points have been debated, such as the opportunities of organic farming and eco tourism, or the risks of rural exodus and fast urbanization.

Green Lotus NGO was very pleased of this warm welcome, and formulated few demands, in order to be recognized and supported by authorities in its different activities.

As His Excellency U Win Tun stated: « the door is open for further discussion and cooperation»!

* * *

 

Version française

Le 4 mars 2014 à Nay Pyi Taw

Jean-Marc Brûlé et une partie de son équipe, ainsi que M. U Sit Bo, Secrétaire général de FREDA, ont été reçus par M. U Win Tun, Ministre de la Conservation de l’Environnement et des forêts du Myanmar, afin de présenter les actions de Green Lotus et d’envisager des pistes de coopération.

L’échange, durant plus d’une heure et demie, a permis de démontrer la volonté du Ministre de s’engager sur la voie du développement durable. Le constat a pu être partagé sur l’immense potentiel du Myanmar, non seulement énergétique mais aussi humain, ainsi que sur les priorités communes : croissance verte, lutte contre le changement climatique et gestion des déchets.

Le Ministre a pu en conclure que l’action de Green Lotus était « en ligne parfaite avec les priorités du Ministère ». Il a par ailleurs précisé son souhait de travailler avec la France en matière de politique environnementale, connaissant notamment la qualité des entreprises françaises dans le domaine du bois.

L’ONG Green Lotus s’est réjouie de cet accueil et a pu formuler un certain nombre de demandes, afin d’être reconnue par les autorités et de voir son travail de promotion du développement durable au Myanmar facilité.  

Des points précis ont pu être abordés, tels que les avantages de l’agriculture biologique et de l’éco tourisme face aux risques de l’exode rurale et d’hyper urbanisation qui menacent le pays.

En conclusion, M. U Win Tun a déclaré que « la porte était ouverte à la coopération »…