Bilan de la conférence du 7 janvier

La conférence proposée par Green Lotus pour mobiliser les acteurs français sur l’avenir de la Birmanie a été couronnée de succès. Près d’une centaine de personnes sont en effet venues assister à la conférence « Le Myanmar à la croisée des chemins : agir pour un développement durable ! », organisée le 7 janvier dernier par l’équipe au Conseil Régional d’Île-de-France. Un public varié d’entrepreneurs, de politiques, d’étudiants, d’amoureux de l’Asie ou de la Birmanie, ou de militants écologistes sont ainsi venus écouter et débattre des enjeux du développement birman, des défis à venir et des actions à entreprendre pour empêcher une voie exclusivement exogène qui ne profite pas à la population et au pays.

La présentation des enjeux politiques, économiques et sociaux du modèle de développement en Birmanie a été suivie par un débat avec les participants, notamment animé par les interventions de Vincent Dalonneau (Solidarité Laïque), Célestine Foucher (Info-Birmanie) et Juliette Louis-Servais (CCFD). Ont été ainsi évoqués l’importance d’un renouveau de l’aide au développement française sur deux nouvelles priorités : le renforcement de la société civile et la promotion du développement durable ; ainsi que le lien entre droits humains et enjeux environnementaux, et divers autres sujets comme les enjeux religieux ou les relations interethniques.

Destinée à introduire le bilan de Green Lotus après un an et demi de mission en Birmanie, dont six mois de présence sur place, la conférence a par ailleurs été l’occasion de rendre public le rapport élaboré par l’équipe. Ce dernier rend compte de toutes les rencontres et des partenariats réalisés avec des organisations de la société birmane, dans des domaines aussi variés que l’environnement, la politique, les syndicats, l’agriculture, la jeunesse ou l’économie; affirmant ainsi l’action d’influence et de mise en réseau au service du développement durable de Green Lotus. Il identifie enfin les forces vives de la société birmane et ses failles, pour une mobilisation efficace en faveur d’un développement durable en Birmanie.

Un grand merci à tous les participants, plus particulièrement à Pierre Kanuty, conseiller régional d’Ile-de-France, président d’Ile-de-France Europe, pour son ouverture, et François-Michel Lambert, député, président du groupe d’amitié France-Myanmar à l’Assemblée Nationale pour son discours de clotûre.
Mais aussi à André Gattolin, sénateur, pour sa présence active !