A new partnership to be launched with 88 Generation Peace and Open Society

 

In Generation 88 Peace and Open Society’s new offices in Thingangyun township, we are welcomed by the famous opposition leaders Ko Ko Gyi and Ko Htay Kywe. The today’s main political leaders of the movement formed in the wake of 1988 popular uprisings also appear to be activists with strong convictions, who very frankly denounced the recent establishment of the EU-Myanmar Taskforce for its business-oriented move, as well as the side effects of foreign investments in Burma.  Especially concerned by the path of development the country has taken, a cooperation has been shaped to raise awareness on sustainable development issues between Green Lotus and the Open Myanmar Initiative, the institution they have created, to add a “sustainable development” value to the general contents of their agenda, as well as to strengthen the action and the development of the movement.

5 kinds of trainings are scheduled already: climate change – sustainable agriculture – environmental laws – business opportunities (social economy, fair trade, organic farming, ecotourism….) – public policies related to urbanization and infrastructure…

Strategically, the leaders of the 88 generation are already preparing the “post- Aung San Suu Kyi” era…


2013-11-20 06.27.52

 

* * *

French version

Un nouveau partenariat forgé avec la Génération 88 sur les enjeux du développement durable

Dans les nouveaux locaux du Generation 88 Peace and Open Society de Thingangyun township, nous (Jean-Marc Brûlé et Hermine Préveraud) sommes accueillis par les célèbres opposants Ko Ko Gyi et Ko Htay Kywe. Les deux principaux leaders politiques du mouvement formé lors des soulèvements populaires de 1988 sont aussi des militants ayant de fortes convictions; ils n’ont pas hésité à entamer et clore l’entrevue en vilipendant l’Union européenne sur l’établissement récent de l’EU – Myanmar Taskforce pour son affairisme latent et à dénoncer les effets secondaires des investissements étrangers massifs. Soucieux en particulier du modèle de développement emprunté par la Birmanie, une coopération a été engagée à leur demande entre Green Lotus et l’Open Myanmar Initiative, l’institution qu’ils ont récemment créée, pour apporter du contenu “développement durable” au programme du mouvement et renforcer leur action et leur développement. 5 types de formation sont ainsi prévues pour commencer : réchauffement climatique – agriculture durable – législation relative à l’environnement – opportunités économiques (économie sociale, commerce équitable, agriculture biologique, éco-tourisme…) – politiques publiques : infrastructures, urbanisation…

Stratégiquement, les leaders de la Génération 88 sont déjà dans une logique de préparation de l’ère “post-Aung San Suu Kyi”…